Cent ans de solitude

Une forêt dense et noire. Un marcheur s’y arrête. Un silence assourdissant enveloppe l’atmosphère présente.

Cette peinture a été inspirée d’une randonnée itinérante que j’ai faite dans le Tarn au printemps 2019 avec mes deux compagnons de route Julien et Clément. Je ne saurais pas retrouver cette forêt sur une carte, mais je me souviens bien du silence total qui y régnait. Alors que la nuit tombait, L’endroit était idéal pour installer notre campement.