Initiés lors du 1er confinement, ces morceaux de piano parlent de l’absence de l’être cher et d’une promesse qui n’a pas pu être tenue en temps et en heure. Ces compositions se veulent être saturées, poétiques, oscillant entre mélancolie et joie de vivre. Elles ont été regroupées en 2 albums : “La Promesse” et “Manège à Deux”. Un 3e album, “Futur lointain”, est en cours d’écriture…

Pendant de nombreuses années, j’avais essayé de créer des morceaux de jazz avec des couleurs complexes, des thèmes et des rythmiques créatifs. Cependant je n’avais jamais réussi à finir un seul morceau. Le jazz est une musique que j’écoute beaucoup et que j’admire, mais finalement je crois qu’elle ne me correspond pas, l’ayant découverte un peu trop sur le tard.

En fin de compte, je pense que l’important c’est de créer ce qui est profondément ancré en nous. C’est de puiser là où notre sensibilité nous emmène et de comprendre sa force. Je crois que n’acceptais pas l’idée de faire de la musique trop simpliste, peut-être par peur de donner l’impression d’être un musicien banal et sans intérêt.

En fait, je crois qu’il faut juste assumer qui l’on est et d’où l’on vient, peu importe les critiques. Il faut partir des bases pour tendre vers le haut. Qui sait, le chef-d’œuvre viendra peut-être à force de travail ?

Ecouter l’album “La Promesse” sur :